Les jeux vidéo et l’argent font-ils bon ménage ?



Intro | Virtuel VS Réel | SOJ | Gagner argent

L’argent dans les jeux vidéo

La première fois que la monnaie fut représentée est peut-être dans le célèbre Mario. L’emblème de la pièce est utilisé. Cette monnaie n’est alors pas une fin en soit, les pièces se collectent, elles sont à peine cachées et ne donnent qu’un bonus au plombier (une vie). On peut tout à fait se passer de cet argent pour finir le jeu.

L’argent est présent dans tous les jeux vidéo. La forme de la monnaie change, c’est une convention qui permet d’échanger à l’intérieur du jeu.

La connexion avec l’argent réel

Avec Project Entropia, un MMORPG des années 90, la liaison entre argent réel et virtuel est ancrée dans la conception du jeu. Il se sera dès lors possible d’acheter en dollar des objets virtuel et inversement. Pour la petite histoire, une station orbitale a été vendue à 335 000 dollars.
Ce principe est dès lors conservé dans beaucoup de jeux, de manière plus ou moins contrôlée. Second Life a notamment fait beaucoup parlé de lui avec l’inflation existante en jeu. C’est d’ailleurs un des plus gros problèmes des jeux de récolte comme les MMORPG. La quantité de monnaie disponible y est constamment plus importante à cause des « loot » sur les monstres.

Blizzard tente avec Diablo 3 de contrôler cette inflation en introduisant un hôtel des ventes qui est l’unique moyen d’échange en argent réel. L’échange commercial est alors défini comme faisant partie intégrale du jeu, Blizzard touchant au passage une belle commission.

Le cas de la pierre de Jordanie

Revenons à Diablo 2. Ce jeu était énormément joué et sa configuration ne permettait pas aux joueurs d’utiliser de manière pérenne la monnaie instaurée par le jeu pour leurs échanges au sein du jeu.
D’abord à cause de l’inflation créée par les innombrables loot des joueurs farmeurs et mais aussi du fait que certains objets n’aient pas d’utilité à celui qui le récupère (système de classes et objets liés).
Ensuite avec l’arrivée de patch et autres mod successifs, les coûts de revente chez les marchant montent en flèche au cours du temps.

Résultat la monnaie proposée est instable et ne satisfait pas les joueurs désireux d’échanger des objets. L'échange direct d’objets entre joueurs étant délicat en termes de valeur et de disponibilité.
C’est alors qu’apparaît une économie parallèle interne au jeu, basé sur une nouvelle monnaie dont l’unité de valeur sera la pierre de Jordanie, la SOJ (Stone Of Jordan). Du fait de sa rareté, cet argent est plus stable.

Cette économie a été créée par les joueurs eux-mêmes, hors du contrôle des créateurs du jeu vidéo.
Malheureusement, les tricheurs ont vite su créer de la fausse monnaie et le système est redevenu instable. A cela il faut rajouter que des sociétés extérieures vendaient cette monnaie en argent réel, ce qui échappait totalement au contrôle des éditeurs et déstabilisait les joueurs.

Gagner de l’argent aux jeux vidéo

Les marchés parallèles de l’argent réel dans un monde virtuel s’interconnectent de plus en plus de manière structurée mais le jeu n’est que rarement un support au gain d’argent.

Le paradoxe entre le fait d’avoir d’un côté une industrie du jeu vidéo très lucrative et professionnalisée et de l’autre côté des joueurs qui touchent des miettes de manière très ponctuelle est en train de toucher à sa fin.

Le fait de gagner de l’argent en jouant aux jeux vidéo est dès à présent possible mais se réalise sous forme de paris aux jeux vidéo et est réservé aux personnes majeures. A moins d’être joueur professionnel et de décrocher un contrat, l’alternative la plus viable est de prendre des paris sur sa propre victoire à certains jeux vidéo qui s’y prêtent.
Cette pratique est entièrement légale car l’organisation des parties entre les joueurs est faite de telle sortes que le hasard n’intervient pas. De cette façon, le joueur et le site intermédiaire qui organise les paris s’affranchissent d’une législation lourde et coûteuse.
Aujourd’hui ce sont les simulations de football (Fifa et PES), les FPS (Quake, COD), les jeux de course de voiture (GT5) ou certains jeux de stratégie (Starcraft, League Of Legends) qui permettent de jouer de l’argent aux jeux vidéo.
Il y a par contre peu de plateformes organisatrices, mais on peut citer en France le site Multeegaming qui rassemble plus de 2000 joueurs, c’est un bon début, et tout ceci a débuté en… 2008 !

Vive internet !

haut de page

-= Jeux vidéo et argent =-